Au coeur des sous-bois du centre de la France, cinq maquisards sur-vivent... Au rythme de la poésie, des discussions la sueur au front, des chants et des

actes de sabotages.
On s'arme de patience et d'espoirs.

L'attente, l'action, l'ardeur. On provoque les jours heureux.
Maquis, c'est du quotidien. Ce sont des minutes qu'on vit comme des heures.

C'est l'ombre et la nuit.
Maquis c'est aussi des rires, de l'insouciance, on vit sa jeunesse malgré

TOUT...c'est le festin d'une pomme de terre, la joie d'un bourgeon qui éclate avec des nuits moins froides, les batailles de linges. Pendant la guerre, parfois, on oublie la guerre

Maquis, c'est de la résistance. C'est penser à l'après, à demain sans savoir ce que sera la prochaine heure, c'est penser commun.